Paysages de Mégalithes de Carnac et du Sud Morbihan

Actualités

11 mars 2014

Les populations néolithiques vivaient-elles de manière isolée ?

Non, les sites mégalithiques témoignent d’échanges de matières et d’influences entre différents territoires. De nombreux objets en provenance de zones géographiques très éloignées (Italie, Espagne, etc.) ont été retrouvés dans plusieurs sépultures du Morbihan.

« Les réseaux économiques qui s’établissent dès le début du Néolithique ont une ampleur qui dépasse largement la plus simple réponse à des besoins usuels quotidiens, même dans des systèmes techniques complexes. Ils sont l’expression de la compétition sociale, de l’inégal partage des richesses et des savoirs au sein d’une communauté, et enfin de la nécessité de créer du lien social à longues distances. L’importation d’objets fabriqués avec des roches remarquables est le type d’échange le plus identifiable. Au milieu du Ve millénaire, les communautés du Morbihan se signalent ainsi par l’importation de haches en jadéite depuis les Alpes ou de perles et pendeloques en variscite d’origine ibérique» (La révolution néolithique en France, sous la direction de Jean-Paul Demoule, éditions La Découverte, 2010)