Paysages de Mégalithes de Carnac et du Sud Morbihan

Actualités

02 mai 2015

NAEXUS - Le mégalithisme en 3D

Pour la première fois, les recherches archéologiques en cours sont présentées au public lors de projections en 3D, grâce à un outil baptisé Naexus.

Naexus est un dispositif innovant pour mieux voir et mieux comprendre le patrimoine mégalithique. Cette “bulle immersive” permet non seulement de révéler tous les détails des sites mégalithiques, bien souvent invisibles à l’œil nu, mais aussi de les apprécier dans un contexte général ou sous des angles très différents. Les images sont projetées sur un écran courbé s’enroulant autour de la paroi sphérique du module. Le Naexus fonctionne de manière autonome et peut recevoir un large éventail de projets : films, pages web, présentations scientifiques, etc. Itinérant, il est susceptible de voyager partout pour aller à la rencontre du public. Amarré sur le port de Vannes en 2013, à l’occasion de la Semaine du golfe, il a ainsi permis à de nombreux visiteurs de profiter d’une visite en 3D du cairn de Gavrinis.

Le Naexus doit son nom au ruban énergétique mystérieux du même nom de la série Star Trek. L’inventeur de ce dispositif de numérisation, le chercheur allemand Michael Walter, étant un fan de la série. Travaillant depuis douze ans avec ce dernier et l’école Hochschule Anhalt de Dessau, en Allemagne, Laurent Lescop est celui qui porte le projet Naexus en France (à l’École nationale supérieure d’architecture de Nantes, les laboratoires CERMA et GERSA). Cet architecte, spécialisé en sciences et techniques, mène des recherches sur le lien entre le patrimoine, l’architecture et les nouvelles technologies.

Émettre de nouvelles hypothèses

Il travaille également en étroite collaboration avec l’archéologue Serge Cassen, dont les nombreuses recherches interrogent, entre autres, la signification des gravures des orthostates de Gavrinis. Ensemble, ils ont réfléchi à monter en 3D ce grand monument mégalithique et chacune de ses dalles. À partir de cette reconstruction virtuelle, ils disposent ainsi d’un relevé complet du site et parviennent à en proposer une échographie, aussi bien dans son ensemble qu’élément par élément. Il s’avère dès lors possible, d’une part de disposer d’une vision synoptique et panoramique du site et, d’autre part, d’observer la chambre funéraire et les dessins figuratifs de sa dalle de couverture, alors même que ceux-ci ne sont pas visibles à l’œil nu. Le Naexus, en tant qu’outil de recherche scientifique, permet de cette manière de décomposer le site dalle par dalle, signe par signe, et d’émettre de nouvelles hypothèses : certaines figures récurrentes fonctionnent avec d’autres, souvent dans des jeux d’opposition. Par exemple, l’arme qui vient frapper l’animal ou des objets disposés dans des sens opposés. Une sorte de grammaire semble ainsi se dessiner. Certaines dalles font écho les unes aux autres, comme les mots d’une langue forment des phrases et les phrases deviennent grammaire. 

Le Naexus permet également de disposer de connaissances structurelles plus précises sur le site : certaines dalles sont coupées, d’autres semblent avoir fait l’objet d’un réemploi. De nouvelles comparaisons deviennent possibles avec d’autres sites néolithiques, révélant par exemple certaines correspondances ou effets de diffusion d’un territoire géographique à l’autre, de l’Orient vers l’Occident, puis de l’Occident vers l’Orient, etc. Outil pour la recherche, le Naexus offre ainsi la possibilité de construire et de proposer de nouveaux faisceaux d’hypothèses.

Mais le Naexus, c’est aussi une petite “cabane” sphérique, dans laquelle on raconte une histoire. Le public, enveloppé par les images qui se déroulent autour de lui, part à la découverte des sites mégalithiques pour un voyage imaginaire. Pris dans le dispositif, il saisit alors le détail, la qualité des choses, la justesse, la finesse et l’intelligence du tracé. Il lui devient possible de toucher l’écran et l’essence même du site. Son regard remonte le temps. Et par le fait de voir l’invisible, de partager les questionnements scientifiques, il est dès lors lui-même nourri de questions, et exprime ensuite le désir de retourner découvrir le cairn avec un tout autre regard. 

Pour plus d’informations sur le Naexus : http://www.keris-studio.fr/blog/?tag=naexus